Le Kléber : un siècle sous les eaux

Samedi dernier, seize membres du club associatif GMAP (Groupe Manche Atlantique plongée) ont plongé sur l'épave du cuirassé Kléber, coulé par une mine allemande, le 27 juin 1917. Après une heure de bateau et par beau temps, ils ont rejoint, depuis Brest, le site situé au sud de la chaussée des Pierres-Noires et à l'entrée du chenal du Four, à quatre milles au sud-ouest de la pointe Saint-Mathieu. En plongeant vers cette épave, ils voulaient participer au travail de mémoire des marins morts pour la France. Seuls des plongeurs qualifiés en eau profonde étaient à bord, pour une descente à 45 m.

Un géant de 127 mètres bien conservé



Le bateau, qui s'était renversé en coulant, repose à l'envers, l'arrière étant tourné vers Le Conquet. Sa coque est largement ouverte et laisse apparaître les entrailles du géant de 127 mètres de long. « Nous avons symboliquement déployé un pavillon français, en mémoire des marins disparus lors de ce naufrage. Nous avons également déployé un Gwenn ha Du et un drapeau du club. C'est une des plus belles plongées dans la région, que nous avons toujours plaisir à pratiquer », commente Philippe Quiniou, un des plongeurs. L'épave, qui est bien conservée malgré ses 100 ans passés sous l'eau, possède encore ses tourelles de 164 mm sur l'avant, ainsi qu'un grand nombre de douilles d'obus. « Toute l'année, en rade de Brest, nous faisons des plongées, soit environ 1.500 ; et au printemps ainsi qu'en été, des sorties hors rade sont organisées,
comme samedi dernier, sur le Kléber », conclut Philippe Quiniou.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/brest/plongee-le-kleber-un-siecle-sous-les-eaux-24-06-2017-11570321.php#MCIVrYU5fTvjfYZ7.99

 

TPL_BEEZ5_ADDITIONAL_INFORMATION